fbpx
Critique de livre

1984, George Orwell : sous contrôle

couverture du roman graphique de george orwell 1984 adapté et illustré par fido nesti
Roman graphique offert
En partenariat avec Lecteurs.com
Résumé

1984, le chef-d’oeuvre de George Orwell, fait partie des plus grands textes du XXème siècle. Les lecteurs de tous âges connaissent Big Brother et Winston Smith, car plus qu’un roman politique et dystopique, 1984 a nourri notre imaginaire sans jamais perdre de son actualité. L’atmosphère envoûtante et le dessin aux teintes fantastiques de l’illustrateur brésilien Fido Nesti, alliés à la modernité de la traduction de Josée Kamoun, nous offrent aujourd’hui une somptueuse édition de 1984, la première version graphique du texte mythique d’Orwell.
Il s’agit d’un des événements éditoriaux les plus attendus de l’année à travers le monde.

Roman graphique (bandes dessinnées)- 224 pages –  22€ (broché) · 15,99€ (ebook) · 8,49€ (Kindle)

5/5
4e de couverture du roman graphique de george orwell 1984

Que dire à part que ce grand classique n’a de cesse de me surprendre de par con côté visionnaire, tragique, et profond.
C’est un mélange de nostalgie, de peur, mais aussi une drôle de forme d’espoir que je ressens à la lecture de ce chef-d’œuvre.

Peut-on envisager de parler de liberté ? L’emprise serait plus juste. Celle qui s’immisce au plus profond de la chair et des cellules. Celle qui vous ferait abandonner tout espoir de vous en sortir vivant. Celle qui condamne.

J’aime beaucoup le pouvoir qui est donné aux mots à travers ce roman. Comment peut-on encore décrire un sentiment, avoir une pensée, si nous n’avons plus les mots pour le dire. Le pouvoir à l’état pur et brut prédomine ici sur les émotions et les corps. Comme dématérialisées, les expressions n’ont plus aucun sens et s’oublient. Car l’oubli est ici une des thématiques principales abordée avec finesse.

« 2 + 2 = 5 »
– extrait « 1984 », George Orwell

Des illustrations à couper le souffle

Fido Nesti a réalisé un travail remarquable au niveau des illustrations de ce roman graphique. Les dessins sont tout en contraste, puissants, déstabilisant par moment.

Les mouvements de plumes et d’encre nous enlacent, nous cajolent, mais reste froids nous permettant néanmoins de nous plonger au cœur d’une dictature sans visage, sans sourire.

Le noir, le rouge et le blanc. Nesti nous propose ici tantôt des portraits, tantôt un contexte, un environnement, qui nous plonge directement dans les rues d’un Londres pourri, cadenassé. Une certaine tension se laisse jouer grâce aux dessins puissants et sobres qui représentent à merveille la douleur, la violence et l’isolement.

Un univers fascinant

Tout a été pensé pour décrire avec justesse, les sensations, les expressions, la terreur, le contrôle, la justice et le pouvoir. Tout sonne faux et juste, et c’est le plus troublant. J’ai été perdue, ballottée, traînée. On ne sait plus quoi penser, quoi dire ni même si on a encore le droit d’exister. C’est tellement puissant !

Je rejoins l’équipe de Lecteurs.com qui évoque ici la ressemblance d’avec un testament. Laisser une trace coûte que coûte pour échapper à un avenir sans saveur. Les personnages sont poignants, naïfs.

Alexandra Baryton

Je coache les auteurs autoédités à développer leur notoriété et à vendre plus de livres grâce à mon programme de coaching ROAR.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Follow Me!