Freelance à son compte grâce à la Smart

Freelance à son compte grâce à la Smart

Si vous vous demandez si être freelance revient à se lancer à son compte comme indépendant·e à titre complémentaire ou à titre principal, la réponse est oui et non. Mais alors comment fais-tu pour vendre tes services (ou produits) ? Tout simplement en optant pour une collaboration avec une coopérative sociale dont le système est aussi évocateur que son nom : Smart. Je vous propose d’en découvrir les principaux avantages ensemble.

Qu’est-ce que la coopérative sociale Smart et à qui s’adresse -t-elle ?

Que tu aies un statut d’artiste ou non, que tu proposes tes produits ou tes services dans des pays d’Europe ou Hors Europe à des particuliers ou des entreprises, tu vas sans doute être confronté·e·s au choix de ton statut. Mais histoire de ne pas brûler les étapes et de tester ton business à petite échelle, il est parfois préférable de se lancer à son compte en tant que freelance. 

Cette démarche t’assure une vie presque identique à celle d’un·e indépendant·e. À la seule différence que tu n’as pas à te tracasser des démarches administratives auprès d’un guichet d’entreprise ou d’un service social pour obtenir votre n° de TVA. Pas de gestion administrative de votre activité et de celle de la facturation à tes clients ! En effet, en échange d’un pourcentage prélevé sur tes contrats de 6.5%, tu es dédouané·e·s de ces tâches souvent chronophages et difficiles à intégrer lorsque l’on se lance à son compte pour la première fois comme moi.

freelance avec la smart

Smart est donc une coopérative sociale qui met à disposition de ses sociétaires, des services didactiques de facturation et de gestion. Tu as également des tutoriels très complets sur l’utilisation des différents services. Très à l’écoute, les conseillers qui gèrent les différentes antennes en Belgique mais aussi en France, sont très compétents et sauront répondre à tes interrogations (pour en avoir poser des tonnes, je sais de quoi je parle !). Mais ce n’est pas tout ! En adhérant aux valeurs de la Smart et, après le paiement d’une part sociale de 30€/an, tu bénéficies également d’un service juridique et d’un accompagnement personnalisé si tu t’établies comme “activité”. C’est-à-dire, que tu agis à l’image d’une micro-entreprise dans un cadre sécurisé et coopératif. D’ailleurs je te parle de mon passage en activité juste .

La Smart t’offre un cadre bienveillant et simple à comprendre. De plus, tu possèdes les mêmes droits qu’un·e salarié·e lorsque tu effectues une prestation. Aux yeux de ton client, tu es freelance et aux yeux de la Smart, tu es salarié·e. Tu cotises ainsi comme un·e salarié·e auprès de la sécurité sociale.

Le statut de freelance et la Smart

Tu as donc un statut de freelance lorsque tu collabores avec la Smart. Tu peux ainsi proposer tes produits et services en échange d’une rémunération et légaliser tes transactions aux yeux de la loi belge.

Vois la Smart comme l’intermédiaire de vos relations avec tes clients. Pour tes clients, rien ne change. Tu restes celui ou celle qui gère la relation-client, négocie les prix (attention toutefois à établir tes prix en fonction des barèmes de la Smart). Une documentation très complète te sera envoyée si tu en fais la demande par mail auprès de leur service d’informations. Cette dernière te permettra de cerner la façon dont se compose un contrat de travail et comment on peut établir un devis en toute conscience.

Tu travailles à mi-temps ou à temps partiel ? Pas de problème ! Cela ne vous empêchera en rien de vendre vos services ou produits en parallèle. À condition bien sûr que ton emploi ne t’interdise pas de travailler ailleurs (ce qui est rarement le cas, mais vérifie quand même !).

Être freelance avec la Smart ne t’ empêchera pas non plus de percevoir tes allocations de chômage. 

Pour en savoir plus vis-à-vis de ta situation personnelle, je te propose de prendre contact avec la coopérative. Ses conseillers sauront t’accompagner vers les démarches les plus adaptées.

Première étape : s’inscrire à une session d’informations

Tu hésites tout de même à te lancer à ton compte en tant que freelance ? Je te conseille d’aller faire un tour sur leur site web pour avoir une idée de ce que la Smart peut apporter à ton business et comment cela peut te rassurer.

Bonne nouvelle ! Les sessions d’informations sont désormais disponibles à distance (et bientôt en présentiel). Réserves ta date en te rendant ici. Les places disponibles partent très vite !

Ces sessions d’informations te permettront également de vérifier si ta profession est compatible avec la Smart. En effet, si ton métier ou profession est réglementée, tu auras à fournir des justificatifs plus ou moins nombreux avant de t’inscrire auprès de la coopérative. Tu as un début d’information à l’onglet “à qui s’adresse la Smart”.

Bientôt, je te donne mon propre retour d’expérience en tant que freelance auprès de la Smart.

Connais-tu la coopérative sociale Smart ? Si oui, qu’en penses-tu et quelle profession exercez-vous ?


Une réponse à “Freelance à son compte grâce à la Smart”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.